Corps étrangers
des fosses nasales

 
   
bienvenue
thématique des soins
enseignement dispensé par l'équipe
thèmatique de recherche


information pour les parents des nos patients
Acquisition et maintien des compétences en ORL Pédiatrique - enseignement par visio-conférénce

les videos sont en format Windows Media 10
Lecteur Windows Media 10
ou Real
http://www.real.com

 

Les corps étrangers des fosses nasales peuvent paraître anecdotiques et anodins, et pourtant ils peuvent entraîner des difficultés diagnostiques et thérapeutiques. Il s’agit d’un motif de consultation pédiatrique relativement fréquent. Schématiquement, trois situations cliniques peuvent se présenter:

- Si le corps étranger est récent et connu de l’entourage de l’enfant, la muqueuse des fosses nasales est encore saine, ce qui va faciliter l’examen, le diagnostic et le traitement. Le corps étranger est parfois visible en soulevant simplement la pointe du nez. S’il est plus profondément situé, il se situe généralement entre la cloison nasale en dedans et le cornet inférieur ou le cornet moyen en dehors.

- Si le corps étranger est méconnu mais symptomatique, l’enfant est amené en consultation pour des signes rhinologiques unilatéraux tels qu’une obstruction nasale, une rhinorrhée muco-purulente fétide quelques fois muco-sanglante, parfois associés à des épistaxis, des douleurs faciales et des épisodes d’éternuements. Dans ces situations, l’examen n’est jamais facile du fait de la présence d’une muqueuse inflammatoire et de secrétions. Si le corps étranger n’est pas spontanément visible en rhinoscopie antérieure, l’utilisation d’un nasofibroscope souple permet de préciser sa localisation exacte. Les examens radiologiques n’ont d’intérêt que pour les corps étrangers radio opaques.

- Enfin, la découverte du corps étranger peut être fortuite à l’occasion d’un examen clinique systématique ou radiologique à l’occasion de cliché dentaire ou de radiographie des sinus.

Il convient, avant toute tentative d’extraction du corps étranger, de repérer son siège, sa forme et sa nature. Cette extraction n’est pas un geste aussi simple qu’il n’y parait. Il doit être maîtrisé avec rigueur pour éviter de transformer le corps étranger intranasal en un corps étranger intra bronchique.

 
 
retour en haut de page
 
     
     
 

 

 

© marseille 2004 - 2015
web-concept & design
Karen Pinachyan