Malformations de la ligne médiane de l'enfant

 
   
bienvenue
thématique des soins
enseignement dispensé par l'équipe
thèmatique de recherche


information pour les parents des nos patients
Acquisition et maintien des compétences en ORL Pédiatrique - enseignement par visio-conférénce

les videos sont en format Windows Media 10
Lecteur Windows Media 10
ou Real
http://www.real.com

 

Kystes du tractus thyréoglosse (KTT)

Ils représentent la plus fréquente des anomalies congénitales du cou (40%). Situés sur la ligne médiane, les kystes du tractus thyréoglosse correspondent au reliquat du tractus thyréoglosse et s’observent à tout âge, avec une fréquence particulière au cours des 3 premières décennies. La découverte du kyste est généralement fortuite, quelques fois révélée lors d’une infection ORL par une augmentation brutale de volume et des signes inflammatoires locaux. La palpation constitue le temps essentiel du diagnostic : il est situé est en regard de l’os hyoïde dans 2/3 des cas, quelques fois légérement latéralisé mais peut aussi être retrouvé entre la glande thyroïde et la base de langue, et s’élève lors de la déglutition.

L'échographie cervicale confirme la nature kystique de la masse et permet de préciser la présence de la glande thyroïde.

Le traitement est chirurgical. Il doit être réalisé à distance d’un épisode infectieux et doit emporter le corps de l’os hyoïde avec le kyste et un cône musculaire basilingual. La fermeture est réalisée sur drain aspiratif après vérification de l’hémostase.

Les complications post-opératoires peuvent être l’hématome qui impose une reprise chirurgicale et l’infection traitée par antibiothérapie. Les récidives représentent 3 à 10 % des cas.

Kystes dermoides cervicaux

Ils représentent 15% environ des tuméfactions cervicales médianes. Situés sur la ligne médiane, ils correspondent à une inclusion ou à une non résorption d’éléments épidermiques lors de la fermeture des 1er et 2è arcs branchiaux sur la ligne médiane. L’âge de découverte est en général plus précoce que pour les KTT.

Cliniquement, ils apparaissent sous la forme d’une tumeur mobile et ferme. Leur localisation préférentielle s’étend de la fourchette sternale à la région sous-mentale.

L'échographie cervicale fait partie du bilan pré-opératoire.

Le traitement est chirurgical. Il consiste en l’exérèse de la masse par une incision à hauteur de la tuméfaction. En cas de doute avec un KTT, l’intervention doit correspondre aux principes d’exérèse de ce kyste. Les récidives sont rares. Le diagnostic est histologique, révélant des parois kystiques bordées d’épiderme et pouvant comporter des annexes (cheveux, glandes sébacées …)

kyste du tractus thyréoglosse


 
 
retour en haut de page
 
     
     
 

 

 

© marseille 2004 - 2011
web-concept & design
Karen Pinachyan